francesco-ciccolella-illustrations-minimalistes-subtiles-4

J'aime les animaux, enfouir mon nez dans la fourrure d'un chien. Jouer avec son petit museau et lui lancer la balle.
J'aime me préparer à manger et avoir le résultat fini. Le déguster ensuite est un délice.
J'aime les tisanes « nuit calme » le soir avant de me coucher.
J'aime flâner pendant 1h dans un magasin de DVDs et rechercher les bons plans, ou ceux que je n'ai pas encore vus, à un prix correct.
J'aime aller à la fnac. Là-bas, c'est toujours Noël. L'infini de choix nous pose dans une situation d'extase indéfinie.
J'aime le sport, défier mes adversaires. Les aider s'ils pataugent. Ressortir de là, toute rouge, soufflant fort et ma transpiration coulant tout le long de mes pores.
J'aime me « défoncer » au volley-ball, bouger, rattraper la balle, sauter.
J'aime écouter une nouvelle musique et tenter de distinguer chaque nuance, chaque nouveau rythme.
J'aime découvrir un autre style de musique, comme le jazz.
J'aime me balader dans la forêt et sentir l'odeur du bois mouillé.
Je n'aime par contre pas quand il a plu et qu'il y a de la boue par terre.
Je n'aime pas trop la piscine, le fait d'avoir froid, de devoir s'habiller et de se déshabiller et barboter dans une eau sale avec pleins d'autres personnes.
J'aime les nouveaux voyages avec mes ami-e-s. L'annonce et la promesse d'une aventure. Un nouvel endroit, calme ou agité que nous découvrons, où nous nous retrouvons et nous savourons le moment présent. Nous croquons notre existence.
J'aime découvrir les susceptibilités de nouvelles personnes.
J'aime observer et dévorer du regard la barbe d'un homme. Encore plus si elle est blonde.
J'aime quand quelqu'un me prend dans ses bras, ou me passe la main sur les cheveux.
J'aime la frénésie de la danse en boîte, quand les corps se rapprochent et nous nous sentons électrisé-e-s. Semblables et étrangement attiré-e-s les uns vers les autres.
J'adore Dublin. Je suis fan de la Grande-Bretagne, de l'Angleterre et de Londres.
J'adore Harry Potter.
J'aime les viandes et me revendiquer « carnivore ».
Je pense que je n'aimerais pas être végétarienne. Néanmoins, je pourrai essayer un jour.
J'aime ma famille et les moments à Noël, où nous nous offrons chacun un cadeau insolite.
Ce moment où tu ouvres la surprise et tu ne sais pas encore ce qu'il y a dedans.
J'aime sans aimer les médias.
L'université me dérange.
J'aime la campagne, l'odeur du bois mouillé et coupé et le bruit des oiseaux.
Mes héroïnes dans la vie réelle s'incarnent dans des femmes que je croise dans le métro. Des femmes qui pourraient devenir des sœurs, des mères, des tantes, des grand mères ou des héroïnes de série que je regarde.
Mes héros masculins favoris pourraient être Indiana Jones ou The Arrow.
Ma qualité préférée chez un homme serait le courage, la force, la protection, la confiance en soi. La douceur également.
Chez la femme, ce serait l'intelligence, la sensibilité, la gentillesse, l'amour, la beauté. La douceur.
Mes prénoms masculins préférés sont Jude, Tom, Alain, Eric, Damien, Romain, Marin, Joseph.
Mes prénoms féminins préférées sont Alice, Camille, Marine, Marguerite, Laura, Alicia.
Mes vertus cardinales préférées sont le courage et la prudence.
Mais aussi les vertus intellectuelles comme l'intelligence, la sagesse, la connaissance, l'humilité, l'amour pour son prochain, l'Art.
Je ne peux en aucun cas accepter la violence, le mépris et l'agressivité gratuite.
Mon occupation préférée est de me documenter, apprendre, faire de l'Art (écrire, lire, regarder des films et/ou des séries, chanter, jouer de la guitare..). Parler et faire des rencontres, aller dans la nature, découvrir des lieux nouveaux, me balader.
J'aurais aimé être un homme courageux et téméraire, qui a pleins de femmes autour de lui et à qui tout réussit. Le principal trait de mon caractère pourrait être la gentillesse, la curiosité, la sensibilité (artistique et psychologique).
J'aime être enjouée, dynamique, protectrice, passionnée, motivée, sociable, indépendante et aventureuse.
J'aimerais être une aventurière téméraire et courageuse, une rebelle hors la loi qu'on admire et qu'on respecte. Une artiste reconnue mondialement.
Mon rêve de bonheur serait de trouver l'Amour, la sécurité, la protection, un foyer, une famille, un travail qui me fait m'épanouir et me plaît.
Mon plus grand malheur serait au contraire de perdre tous les gens que j'aime. Ou de perdre la tête.
L'orange est ma couleur préférée.
J'adore l'odeur sucrée des fleurs et des fruits.
Je préfère le printemps et l'automne à l'été et l'hiver.
J'aime quand ma mère me pose des articles de journaux sur ma table de nuit et que je sais que j'aurais de la lecture le soir-même.
J'aime l'influence de beaucoup d'artistes, en particulier des chanteurs/ses, des actrices et acteurs comme The Do, Lily Allen, Marina and the Diamonds, Hollysiz, Coeur de Pirate, Zooey Deschanel, Reese Whiterspoon, Charlie Winston, Ben l'Oncle Soul.
Les années 60' pourraient être ma période préférée.
J'admire la réforme du mariage pour tous en France.
Je déteste par dessus tout la purée de carotte et la macédoine de légumes.
J'adore les pains au chocolat et les diabolos grenadine.
Je n'aime pas, attendre dans les files d'attentes.
Je n'aime pas quand les gens te regardent dans le métro.
J'aime avoir ma tranquillité et mon espace personnel.
J'aime jouer aux jeux vidéos.
Je n'aimerais pas exercer un métier qui ne me plaît pas.
Je n'aime pas les petits phrases cassantes qu'on peut te balancer le matin.
J'aime apprendre de nouvelles langues. J'aime la langue anglaise.
J'aime ma routine et mes habitudes.
J'aimais avant quand mon père nous apprenait à jouer au flipper dans son bar. J'aimais aussi quand il me montrait la cave à vins, en bas.
J'aime les spaguettis bolognaises.
J'aime bien écrire des textes qui disent ce que j'aime ou n'aime pas.
Je méprise par dessus-tout les gens qui te font sentir supérieur à toi-même, et les gens aigris.
Comme don de la nature, j'aimerais avoir l'invisibilité ou le don de lire dans les pensées.
Pouvoir me transporter dans n'importe quel endroit sans utiliser le métro ou le bus serait extrêmement génial.
Ce qui hante ma mémoire sont les endroits vides, abandonnés. Et les serpents.
Pour moi, le comble de la misère serait de vivre seul(e), ou de ne pas pouvoir s'accorder les plaisirs du quotidien.
J'aimerais mourir incinérée dans un joli vase ou dans mon lit, sereine, à côté de la personne que j'aime.